Albert Cigagna

Formé au club de Mazères Cassagne Sports, il y évolue de 1970 à 1978. Il intègre ensuite le Stade Bagnérais. (1979-1981) Il y découvre le haut niveau puisque son équipe accède à la finale du championnat de France perdue face à l'ogre de l'époque, Béziers.

En 1981 il rejoint les rangs du Stade Toulousain. Il devient titulaire de l'équipe une, et découvre la mise en place du jeu de mouvement que prône le duo d'entraineurs Pierre Villepreux et Jean-Claude Skrela. Il devient un joueur emblématique de cette époque; joueur stratégique, il participe dans les années 1980 à la définition du jeu dit jeu à la toulousaine, jeu de passe où le ballon n'est pas enterré, et c'est tout naturellement que ses qualités de meneur d'hommes le conduisent au poste de capitaine de l'équipe entre 1988 et 1995.

En 1995, il quitte les rives de la Garonne pour jouer au Castres olympique y côtoyant comme entraineur Christian Déléris arrivant comme lui de Toulouse (centre de formation du Stade) et son ancien co-équipier au poste de 3/4 centre, Thierry Merlos (entraineur des arrières). Il n'y reste que la saison 1995-1996 avant d'aller terminer sa carrière de joueur à Pamiers à un niveau où son âge (35ans) est moins un handicap que le poids de son expérience.

Au poste de troisième ligne centre, il a laissé le souvenir d'un joueur athlétique sans excès mais surtout marqué durablement son équipe par son sens du jeu. Il fut surnommé Matabiau, par allusion au triage de la gare de Toulouse, tant son sens inné du mouvement était fort. Son travail de trier et bonifier les ballons tout en mettant l'équipe dans le sens de la marche le fit considérer comme le meilleur troisième ligne centre de sa génération

Découvrir Herve Manent William Servat Julien Rey Manon André Pierre Bernard